La fibre optique est la technologie de connexion la plus évoluée pouvant permettre les échanges d’informations à une rapidité extrême. C’est le média de communication avec lequel vous bénéficiez d’un réseau à des débits très hauts allant jusqu’à 100 Gigabits par seconde. La liaison optique désigne le câblage des fibres optiques sur site afin de garantir la communication fluide au sein d’un réseau établi.

Liaison, optique, connexion, fibre, très, haut, débit, lumière, longue, distanc

Ce qu’il faut savoir sur la liaison optique

La fibre optique est un support de transmission doté d’une technologie de pointe permettant de transporter les signaux grâce à la lumière. Il s’agit d’un fil très fin, en verre ou en plastique, entouré d’une gaine protectrice et capable de conduire la lumière. Cette technique intervient dans la fibroscopie, dans l’éclairage ou dans la transmission des données numériques.

La liaison optique permet d’accéder à un débit d’information considérablement supérieur à celui des câbles coaxiaux. Elle sert parfois de support à un réseau de type large bande à travers lequel transitent les données informatiques, la visioconférence, la téléphonie, etc. Ce support de transmission est utilisé pour conduire la lumière entre deux sites distants de plusieurs milliers de kilomètres. C’est grâce au signal lumineux qui est conduit dans le fil fin, codé par une variation d’intensité, que la fibre optique parvient à transmettre une quantifié considérable d’information.

Le fonctionnement de la fibre optique

La fibre optique est un guide d’ondes pouvant exploiter les propriétés réfractrices de la lumière qu’elle conduit. Elle est composée d’un coeur dans lequel se propage la lumière. Celle-ci est entourée d’une gaine optique et d’une autre en polymère. La gaine optique sert à confiner la lumière dans le coeur et celle en polymère permet d’assurer la résistance de la fibre. Lorsque le faisceau de lumière entre dans une fibre optique à partir de l’une de ses extrémités, il subit plusieurs réflexions totales internes. Ensuite le rayon se propage jusqu’à l’autre extrémité de la fibre en faisant des mouvements de zigzag sans subir aucune perte. Même si la fibre est courbée, la lumière pourra se propager dans le coeur avec très peu de perte.

Les deux grandes familles de la fibre optique

Pour effectuer la liaison optique entre les fibres, il faut pouvoir déterminer les différents types de fibres que l’on utilise pour les interconnexions. Cela permet d’assurer la transmission rapide de l’information entre différents supports. En effet, la fibre optique dispose de deux grandes familles. Nous avons les fibres optiques monomodes et les fibres optiques multimodes.

Les fibres optiques monomodes

Les fibres optiques monomodes sont particulièrement pratiques pour les liaisons de câbles à fibres optiques sur de longues distances. Il s’agit des fibres optiques les plus fines. Elles disposent d’une technologie bien plus avancée. La finesse de leur coeur ne permet qu’un seul mode de propagation. On observe par conséquent peu de pertes, quels que soient la distance et le débit de propagation. Les fibres optiques monomodes permettent de faire des liaisons optiques avec des câbles optiques sur le terrain. Les fibres monomodes sont caractérisées par un diamètre de coeur de seulement quelques micromètres, soit 9 µm de diamètre pour le haut débit.

Les fibres optiques multimodes

La particularité de ces fibres est de pouvoir transporter plusieurs modes de propagation en même temps. Cependant, elles ne sont utilisées que pour des diffusions de faible débit ou sur de courtes distances. Les fibres optiques multimodes sont caractérisées par un diamètre de coeur de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de micromètres. Le diamètre du coeur des fibres optiques multimodes est donc de 50 ou 62,5 µm pour le bas débit. Ces fibres ne peuvent assurer la liaison optique sur de grandes distances au contraire des fibres optiques monomodes.

L’interconnexion des fibres optiques

La liaison optique désigne l’interconnexion des fibres, sur site, pour l’établissement d’un réseau extrêmement rapide. Elle offre une vitesse de transmission de données pouvant aller jusqu’à 100 Gb/s. Elle correspond à la mise à disposition et à l’exploitation d’un câble optique. L’interconnexion est réalisée sur des lieux ou emplacements où l’on peut accéder aux extrémités d’un câble optique, comme les salles informatiques par exemple. En effet, l’opération s’effectue, au niveau de l’équipement, à l’extrémité ou sur des boites de jonction. C’est à ce moment que l’on peut effectuer la liaison fibre optique entre switch ou la liaison fibre optique avec des câbles coaxiaux RJ45.

Les techniques d’interconnexion

L’interconnexion des fibres peut être réalisée de différentes façons :

  • Par un connecteur pouvant relier chaque extrémité d’une fibre par une prise. L’utilisation de ces connecteurs facilite la configuration des systèmes. Cependant, ces derniers entrainent une perte de la lumière propagée d’environ 10 à 20 %.
  • Par épissure mécanique. Cette technique consiste à aligner les deux fibres optiques à joindre, dans un manchon particulier qui les maintient en place. Ces deux fibres doivent être soigneusement coupées avant l’alignement. Cet alignement peut être optimisé en envoyant de la lumière par la jonction et en effectuant les ajustements nécessaires à la maximisation du signal. Pour effectuer les épissures mécaniques, il faut un personnel hautement qualifié pour une intervention de 5 minutes. On observe à ce niveau des pertes de signal allant jusqu’à 10 %.
  • Par fusion on parle aussi de soudure fibre optique. Ce principe permet la connexion de deux fibres en les fusionnant grâce à un arc électrique. Ainsi, les extrémités sont fondues et donnent un raccordement solide. Le résultat de cette technique est excellent car on obtient, à la fin de la soudure des deux extrémités, une fibre optique unique. On constate cependant une faible atténuation.

La performance d’une liaison optique

Pendant l’établissement du réseau, l’une des priorités consiste à limiter les pertes associées à chaque opération. En effet, les pertes agissent énormément sur l’efficacité et la durabilité du réseau. Par ailleurs, les fabrications foireuses de câbles optiques ainsi que les poses inappropriées, peuvent aussi provoquer des pertes. Il prime donc de veiller aux rayons de courbures des fibres optiques tels que les cordons et les câbles, qui sont la principale cause de l’affaiblissement.

Le respect des caractéristiques mécaniques des câbles, telles que la résistance à la traction est très important. En cas de négligence, cela pourrait engendrer des dommages sur la structure interne et entrainer des cassures pour la fibre optique. La performance d’une installation en fibre optique dépend aussi de son identification. Elle est indispensable car elle facilite et améliore les manipulations futures comme les dérivations.

Il existe d’autres types de liaison comme le Li-Fi qui ressemble à la liaison optique mais sur une courte distance qui comporte de nombreux avantages. Pour capter internet par satellite, la transmission sans fil se fait par liaison d’ondes radio. C’est un type de liaison qui est également utilisé pour communiquer par téléphone dans des régions où il n’y a pas de réseau mobile accessible et évite les frais de roaming selon votre destination.

Vous trouverez plus d’informations dans cette vidéo et à travers ce site.