Recevoir Internet par satellite est la solution pour ceux dont la connexion via ADSL est capricieuse, trop lente ou inexistante. Elle peut, en effet, être la solution pour les Français vivant en zones blanches, ces zones dépourvues de tout réseau Internet ou de téléphonie mobile. L’Internet par satellite comporte un très grand nombre d’avantages mais présente tout de même de nets inconvénients, et qui s’avèrent être de surcroît difficiles à contourner.

satellite, internet, fibre optique, réseau, connexion, inconvénients, abonnements

Des inconvénients liés aux distributeurs d’Internet par satellite

Des sanctions en cas de dépassement de votre forfait mensuel

Dans le cas de la réception d’Internet par satellite, ce ne sont pas les opérateurs qui commercialisent les offres aux particuliers, comme en téléphonie mobile ou pour les offres ADSL/fibre classiques avec option TV. Ce sont ceux qu’on appelle les distributeurs. Eux-mêmes négocient leurs connexions auprès de deux opérateurs qui détiennent les satellites : K-sat et SES-Astra.

Selon les distributeurs, les pratiques diffèrent en cas de dépassement du forfait mensuel. Certains vous couperont tout net la connexion. D’autres optent pour le ralentissement du débit à un service minimal de 1 Mbit/s (un Mégabit par seconde).

Un équipement matériel qui reste onéreux

Un des inconvénients majeurs de l’Internet par satellite en France reste le tarif de l’équipement pour que la liaison satellite puisse se faire jusqu’à chez vous. Il vous faudra en effet vous équiper d’un modem auquel brancher votre ordinateur, lequel sera lui-même relié à une parabole située sur votre toit.

Qu’il soit acheté ou loué au distributeur, l’installation requise pour la réception satellite reste chère. Il vous en coûtera de 300 à 450 euro en moyenne à l’achat si vous voulez vous équiper définitivement en modem et parabole. La location s’élève en moyenne à 8 euro par mois si vous préférez l’ajouter au forfait mensuel de votre abonnement.

Les abonnements mensuels d’Internet par satellite restent de plus, en matière de tarifs, nettement plus élevés que les abonnements ADSL ou de téléphonie mobile.

Les inconvénients nés des limites techniques de la réception satellite

La fragilité de la qualité de la réception

La qualité de réception par satellite est grandement tributaire des conditions météorologiques. Les caprices de celles-ci peuvent ralentir la connexion ou carrément la couper. La réception est également facilement ralentie dans le cas d’un trop grand nombre de connexions simultanées. Soirées et week-ends sont bien sûr les premières victimes.

Le temps de latence ou « Ping » de la réception par satellite

L’inconvénient majeur en 2019 d’une connexion Internet par satellite reste ce qu’on appelle le temps de latence. Ce temps de réponse à votre requête est aussi appelé Ping.

Il est assez long avec 600 millisecondes soit 10 fois plus que dans le cas d’une connexion Internet par ADSL. Ce temps est incompressible puisqu’il correspond au trajet du signal dès lors que vous lancez une requête sur votre clavier. Le signal quitte votre parabole jusqu’au satellite situé en général en orbite à 36 000 Km de la Terre. Il est alors redirigé vers une station terrestre. Celle-ci, reliée au réseau mondial via la fibre optique, trouve votre réponse et la renvoie vers vous. Elle fait alors le chemin en sens inverse. 72 000 kms en 600 millisecondes : ce n’est déjà pas si mal !

Ce temps de latence un peu long peut, cependant, s’avérer pénalisant pour certaines applications et rend tout simplement impossibles les jeux vidéo en ligne.

Une réponse bientôt « fulgurante » avec l’arrivée de la fibre optique

Pour amener le réseau Internet dans tous les foyers et à la vitesse de la lumière, la fibre optique, déjà bien implantée, va bientôt se propager sur l’ensemble du territoire français. Il peut donc être envisageable que certaines zones blanches soient dans un futur, plus ou moins proche, être équipées de la fibre optique.

En quoi consiste la fibre optique ?

Dans une fibre optique, les fils ne sont pas de cuivre, comme pour la technologie ADSL que l’on connaît bien, mais de verre (matière moins onéreuse). Ici, la vitesse de progression de l’information, et donc de la réponse à votre requête, est celle de la lumière !

La fibre optique est indifférente aux perturbations météorologiques, électriques ou électromagnétiques.

De plus, il n’y a pas de pertes de puissance du signal dues à éloignement du point de branchement comme avec les câbles en cuivre. La seule perte de signal provient des soudures pour raccorder deux bobines de fibre entre elles mais celle-ci est infime. Les problèmes de déperdition de qualité du signal n’existent donc pas avec la fibre optique. Plus de soucis pour l’abonné qui se situe à plusieurs kilomètres du point de raccordement.

La fibre optique nécessite une centrale téléphonique, appelé N.R.O. : Noeud de Rassemblement Optique. Celui-ci est ensuite raccordé à plusieurs Points de Mutualisation, ou « armoires de rue », soit un par quartier. Il faut un P.M. pour 400 foyers environ.

Puis, la fibre optique est acheminée au P.B.O., Point de Branchement Optique, près des foyers des abonnés, c’est-à-dire au coin de la rue. La fibre ne nécessite pas de nouvelles infrastructures. Elle utilise les poteaux déjà en place ou elle est glissée dans les fourreaux souterrains existants où étaient déjà passés les câbles en cuivre de l’ADSL.

L’engagement du gouvernement et des opérateurs historiques

Le gouvernement français a souhaité en finir avec ces zones Blanches qui jettent des zones d’ombre sur les Français et l’égalité devant le droit à l’accès à Internet à haut débit. Il a donc signé avec les principaux opérateurs téléphoniques un plan de déploiement de la FTTH. De l’anglais Fiber To The Home, ce sigle promet d’apporter l’Internet à très haut débit jusqu’à la porte de tout abonné.

Le gouvernement priorise de plus, dans ce plan de déploiement, les Zones blanches et toutes les zones rurales. Elles sont bien souvent également privées de liaison téléphonique et télévisuelle dignes du XXIe siècle.

Pour rendre cette mission réalisable, une grande campagne d’adressage a démarré dans nos campagnes. Toutes les mairies de France ont entrepris le baptême de chaque maison de la moindre impasse du plus petit lieu-dit.

Malgré les inconvénients que présente l’Internet par satellite, on peut donc se dire que bientôt la fibre de verre aura résolu les problèmes d’accessibilité à Internet !

Pour tout savoir sur la fibre optique et surtout découvrir le calendrier de déploiement de la FTTH près de chez vous, ce sera à travers ce site.. Et si vous souhaitez en savoir plus sur la réception d’Internet par satellite, vous pouvez visualiser cette vidéo :