L’informatique est un concept encore ambigu pour beaucoup de personnes. Pendant que pour certains, ce terme fait référence à l’ordinateur, au logiciel et à son concepteur, d’autres vont jusqu’à l’associer aux smartphones, aux MP3 et tous les éléments fonctionnant avec des 0 et des 1. Toutefois, comme le faisait comprendre l’inventeur de l’algorithme du même nom Edsgar Dijkstra, la science informatique n’est absolument pas la science des ordinateurs. De même, elle n’est ni la science des logiciels ni celle des jeux vidéo. Si vous ne vous retrouvez donc pas avec ce concept, les prochaines lignes sauront vous apporter les informations nécessaires.

informatique bases, initiation à l'informatique, informatique rudiments

Qu’est-ce donc l’informatique ?

Avec de la volonté, un cerveau, un stylo, un papier et même sans un ordinateur, il est possible de pratiquer l’informatique. Même si cela peut paraître étrange, c’est bien vrai. En effet, c’est en mars 1967 que le terme informatique est né sous l’impulsion de Philippe DREYFUS et signifie « la science de tous les traitements effectifs applicables à des données discrètes ».

Avec un peu plus d’attention, vous aurez déjà constaté que ce terme n’est rien d’autre que la contraction des mots information et automatique. Avec cette définition un peu complexe, le concept peut sembler encore ambigu.

L’informatique plus simplement

Les définitions strictes de l’informatique sont un peu floues quand on n’est pas du domaine. Pour cela, on revient sur quelques expressions de la définition.

Le terme « données discrètes » de la définition indique tout simplement les données dont le nombre est fini (contrairement aux données continues). Dans un ménage par exemple, le nombre de personnes est une donnée discrète puisqu’il est défini et entier, ce n’est donc pas une infinité.

Le terme « traitement effectif applicable » quant à lui désigne l’étude de toutes les utilisations possibles d’une donnée ainsi que les moyens de les réaliser de manière concrète.

Autrement, l’informatique est une réflexion en deux temps sur le traitement de l’information. En premier lieu, il y a la représentation des choses du monde (son, texte, vidéo, …) pour un ordinateur et en second lieu le traitement de ces informations de manière automatique et efficace.

informatique bases, initiation à l'informatique, informatique rudiments

Quelques domaines de l’informatique

Les sciences informatiques regroupent un grand nombre de domaines, mais étant donné qu’il ne serait pas judicieux de tous énumérer, en voici quelques-uns :

Étude de la calculabilité

Le but principal de ce domaine alliant les mathématiques et l’informatique théorique est de déterminer la calculabilité d’une fonction. Autrement dit, de déterminer si un problème est calculable ou si un ordinateur peut y trouver une réponse.

Dans ce domaine, c’est le résumé de la thèse Church-Turing qui fait autorité et qui stipule qu’une fonction est calculable si elle peut être définie par un algorithme.

Un algorithme : qu’est-ce c’est ?

Vous l’avez certainement entendu quelque part sans peut-être rien y comprendre. Et pourtant c’est assez simple, un algorithme peut être considéré comme une recette de cuisine. Pour être plus précis, c’est un ensemble d’instructions ayant un ordre logique et qui aboutit au résultat souhaité (le plat préparé), lorsqu’il est correctement suivi. Ce sont des mathématiciens ou des ingénieurs de l’informatique qui élaborent des algorithmes. Ensuite, le développeur s’occupe de programmer ou de traduire l’algorithme dans un langage compréhensible par un ordinateur.

Étude des algorithmes

En dehors de la calculabilité, il y a l’optimisation des algorithmes. En d’autres termes, il faudrait améliorer les algorithmes. En effet, il ne serait pas pratique d’afficher une image sur votre écran ou d’allumer une musique sur votre ordinateur en 20 minutes par exemple. Pour cela, un ensemble d’outils a été développé par les mathématiciens de l’informatique afin d’évaluer la complexité d’un algorithme et de l’améliorer.

Études des graphes

Cette branche théorique de l’informatique est l’étude des graphes ou plus simplement comment trouver son chemin sur une carte. Pour exemple, un commerçant doit parcourir 15 villes situées sur une carte. La question qu’on se pose c’est de trouver le chemin le plus court possible pour qu’il ne passe pas plus d’une fois dans chaque ville.

À première vue, cette notion peut paraître banale mais ce domaine est d’une grande importance. À l’image des villes reliées par un ensemble de routes, Internet est un réseau constitué d’un ensemble d’ordinateurs connectés. Dans ce labyrinthe il faudrait donc que les informations trouvent leur chemin le plus vite possible sans atterrir sur l’ordinateur du voisin.

Conception et développement

Moins théorique que les précédentes, cette branche consiste à programmer des applications dont les logiciels, les sites web, les téléphones fixes, etc.

Quelques applications de l’informatique

Informatique embarquée

Il s’agit du traitement automatisé dans des dispositifs informatiques autres que les ordinateurs dont les calculatrices, les téléphones portables, les voitures, les consoles de jeux, les robots, les MP3, etc.
Ce domaine a ses défis puisqu’il utilise généralement des dispositifs peu puissants dont la ressource et la consommation doivent être optimisées (économie des batteries par exemple).

Informatique temps-réel

Ce secteur s’attèle à créer des applications « système temps réel » ayant des temps de réponse garantis quelles que soient les circonstances. Dans ce domaine, il est capital que les calculs soient effectués en un temps borné c’est-à-dire inférieur à un temps maximal. On retrouve des applications informatiques telles que les satellites, les aviations et autres. Considérez simplement que si le pilote automatique d’un avion met du temps à choisir sa trajectoire, la suite serait préjudiciable.

Informatique de gestion

Lorsque l’informatique est employée dans la gestion de masse, on parle d’informatique de gestion. En plus d’une quantité gigantesque d’information, ce domaine comprend le traitement de ces données dans un délai très court. Il y a par exemple la gestion de banques de données, ou la gestion de stock pour ne citer que celles-là.

Micro-Informatique

C’est l’informatique du quotidien. Elle comprend la bureautique, le traitement de texte ou de film, le multimédia, le surf sur Internet, etc.

Informatique et Télécommunications

Ce domaine est en pleine expansion et regroupe les réseaux Wi-Fi, Internet, ou la téléphonie. Au niveau de ce secteur, l’information doit être transportée ou routée au bon endroit et ceci avec une sécurité et une protection optimale du contenu.

Qu’on le veuille ou non, l’informatique est une réalité qui intègre divers aspects de la vie et qu’on retrouve quasiment partout. Et la compréhension de ce concept permet de faire la part des choses. Pour mieux comprendre cette notion et ses enjeux, c’est à travers ce site ou sur cette vidéo.