Test AMP

Posted on

La domotique, qu’est-ce que c’est ?
Selon le Larousse, la domotique désigne « l’ensemble des techniques visant à intégrer à l’habitat tous les automatismes en matière de sécurité, de gestion de l’énergie, de communication, etc. ». Apparus dès le début des années 1980, ces dispositifs domotiques ont eu des débuts balbutiants, car très coûteux et considérés majoritairement comme des « gadgets ».

En 2018, plus de 16 millions de produits Smart Home ont été vendus en Allemagne, Grande-Bretagne et en France, représentant une hausse de 11% en un an selon l’Institut d’études GFK. C’est notamment la centralisation des interfaces qui a permis cette récente explosion des ventes : s’il y a quelques années chaque objet connecté devait être piloté indépendamment, les assistants vocaux comme Google Assistant ou Siri d’Apple permettent aujourd’hui d’automatiser et de contrôler l’ensemble des objets connectés d’un foyer au même endroit.

La domotique est une dénomination qui recouvre une multitude d’appareils connectés de diverses natures :

enceintes ;
téléviseurs ;
appareils électroménagers (réfrigérateur, lave-linge, lave-vaisselle, four…) ;
dispositifs de sécurité (caméras de surveillance, interphones, détecteurs de mouvements, alarmes…)
ampoules ;
stations d’analyse de la consommation énergétique du foyer, de la qualité de l’air intérieur ;
potagers d’appartement ;
miroirs ;
pèse-personne ;
etc.
La domotique offre donc des possibilités d’utilisation infinies, selon les besoins du foyer et les paramètres sur lesquels celui-ci veut agir. Mais malheureusement, elle amène aussi des possibilités infinies de failles de sécurité… Les solutions domotiques seraient-elles moins miraculeuses que promises ?